Des fonctionnalités du site et des applications Geovelo présentent des informations concernant les profils altimétriques et les dénivelés. Cet article explique le fonctionnement de Geovelo et les raisons pour lesquelles des incohérences peuvent apparaître.

Quelles sont les données utilisées par Geovelo pour calculer les altitudes ?

Dans le cadre d'un profil altimétrique lors du calcul d'itinéraire, le dénivelé provient de résultats travaillés en interne à partir de données de différents fournisseur :
- à l'échelle mondiale : via les données de la mission Shuttle Radar Topography Mission (SRTM) de la NASA,
- pour les échelles locales : via des Modèle Numérique de Terrain (MNT), par exemple à Genève.

Les données sont ensuite mises en commun avec celles venant d'OpenStreetMap.

Pourquoi les profils altimétriques de Geovelo ne correspondent-elles pas forcément à la réalité ?

Les profils sont calculés à partir d'altitudes qui sont elles mêmes plus ou moins précises.

La précision des altitudes peut aller de quelque dizaines de centimètres (50 cm en planimétrie, 15 cm en altimétrie) à plusieurs dizaines de mètres (20m en planimétrie, 16m en altimétrie pour le SRTM).

L'altitudes d'un point est déterminée mathématiquement en fonction des différentes sources de données présentes à cet endroit.
Pour calculer le dénivelé positif et négatif d'un itinéraire, ces altitudes sont ensuite lissées pour réduire les anomalies (seuil de 3 mètres).

Pourquoi les dénivelés sont-ils recalculés après une trace ?

Le dénivelé qui apparaît dans les statistiques est défini à partir des données GPS du téléphone en plus des données Shuttle Radar Topography Mission (SRTM).
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !